le travail rend libre, expression allemande se trouvant à l’entrée de plusieurs camps de concentration nazis. N.d.é.

 

Nous tuons des gens par millions dans le but de vendre des Big Mac et des Cadillac aux survivants. Nos quarante ou cinquante mille morts annuels sur les routes sont des victimes et non des martyrs. Morts pour rien – ou, pour mieux dire, morts au nom du travail. Or, le culte du travail ne mérite vraiment pas qu’on meure pour lui.

Robert "Bob" Black, Travailler, moi ? Jamais !