Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

béat

{loadmodule mod_related_items,accueil}

 

S’engager dans la voie du haïku, explique Bashô, c’est suivre le cours du monde, alors :


Il n’est rien que l’on regarde qui ne soit fleur, rien que l’on conçoive qui ne soit lune.